Arbeitsblatt: lecture

Material-Details

lecture
Französisch
Lesen / Literatur
9. Schuljahr
4 Seiten

Statistik

179352
319
4
02.03.2018

Autor/in

Cristina Fehr
Land: Schweiz
Registriert vor 2006

Downloads Arbeitsblätter / Lösungen / Zusatzmaterial

Die Download-Funktion steht nur registrierten, eingeloggten Benutzern/Benutzerinnen zur Verfügung.

Textauszüge aus dem Inhalt:

7 Est-ce quil a une différence entre les cadeaux que tu faisais quand tu étais plus petit(e) et ceux que tu fais aujourdhui Est-ce que tu achètes les cadeaux ou est-ce que tu les fais toi-même (bricoler, inventer, dessiner,) Quels sont les avantages et les inconvénients des cadeaux achetés : Quels sont les avantages et les inconvénients des cadeaux« selfmade » : : La péniche aux cent chats Marie Dufeutrel rayon des foulards, cest là. Tomas sarrête, passe la main entre les vagues soyeuses. Cest ça qui ferait plaisir à sa mère pour son anniversaire, il en est sûr. Avant elle achetait toujours des foulards, des carrés, des écharpes. Elle riait en disant Ca me permet de changer de tenue pour pas cher. Avant. mais depuis des mois elle nachète plus grand-chose, même pas cher. Tomas en est sûr, elle serait contente. Il approche à nouveau sa main du foulard de soie vert et bleu, si doux, si agréable à toucher, à froisser. et. prestement, il le fait disparaître sous son blouson. Mais quoi Sa main précédé sa pensée, saisi le foulard avant quil nait décidé de le voler. Il na même pas regardé autour de lui Le problème, cest quil na pas dargent lui non plus. Pas un sou. Et ce foulard-là est si beau. Vert et bleu, vert ou bleu comme les yeux dAnna, sa mère. Cest celui-là quil lui faut. Il regarde le prix. Aïe De toute façon, quand on na pas un sou, rien du tout, cher ou pas cher cest pareil. Activité 2 Tomas traîne, sort, rentre, hésite, revient aux foulards, les touche, compare. Quand même. pas de cadeau pour son anniversaire, il narrive pas à sy résigner. Il a belle lurette quil passé lâge doffrir un dessin. Trouve des synonymes pour « prestement » « saisi » Activité1 Il se retourne brusquement, en proie à des sentiments contradictoires, mal dans sa peau, pas vraiment fier de lui et content à la fois davoir osé. Il la, son cadeau danniversaire Réfléchis pour toi-même - Quelle sorte de cadeau estce que tu fais à tes parents (pour Noël ou pour leur anniversaire) Activtité 3 1) Trouve lantonyme pour « contradictoire» p. 1/4 Cest le déclic. Il prend ses jambes à son cou, bouscule plusieurs personnes en jouant des coudes pour se frayer un passage. Et juste au moment où il franchit la porte du magasin, qui voit-il, là juste devant lui, si près quen tendant le bras il pourrait la toucher Mme Haas, leur plus proche voisine. Elle entre, il sort. Leurs regards se croisent, étincellent. Feu Reconnu, il est reconnu 2) Réécris ce paragraphe de manière quil ait du sens avec lantonyme de « contradictoire »! Alors les pensées se succèdent à une vitesse vertigineuse dans sa tête. Jamais il na couru si vite. Jamais il na eu aussi peur, mais surtout jamais il na eu aussi mal de ce regard qui le fusille. Il tourne à droite. Des cris, des coups de sifflet. Le bruit dune course se rapproche. Il oblique sur la gauche, puis sur la droite. Ils sont plusieurs à le poursuivre. Ils crient. Tomas les sent tout proches, ils vont sûrement le rattraper. droite, à droite encore. Instinctivement il choisit sa route, qui léloigne du lieu du délit. Il arrive au canal. Le pont quil franchit en courant résonne sous ses pas. Il est épuisé. La conscience en déroute, content-pas content, il se dirige vers la sortie. Quelquun crie - Le gosse, là-bas, rattrapez-le Derrière lui, soudain, des cris plus violents retentissent, puis des injures. Puis plus rien. Il court encore, puis étonné, jette un regard en arrière. Il ny plus personne. Le pont sest levé pour céder le passage à une péniche, le coupant de ses poursuivants. Activité 4 Relis tous le début de lhistoire (jusquà « Le gosse, là-bas, rattrapez-le ») Écris en 4-6 phrases un résumé du début de lhistoire! Il tourne et tourne encore, puis, haletant, le coeur battant à tout rompre, il se met à marcher. Oh bien sûr, ils vont reprendre leur poursuite, mais il pris de lavance. Activité 5 1)Cherche des synonymes pour . « se frayer » « épuisé » « étonné » « des injures » « franchir » « tourner » « vertigineux » « jouant coudes » p. 2/4 de marinier. Un réflexe bête, pense-t-il en ralentissant le mouvement. 2)- feuille à part Un vieux monsieur longe la berge, son chien en laisse. Le petit chat fait le gros dos, hérisse le poil et crache. Tomas le prend dans ses bras pour le rassurer et le petit animal se blottit, confiant. Activité 6 Continue à lire (tu peux utiliser le dictionnaire) et fais les activités 7 et 8 On nentend plus les bruits de la ville. Tout est calme. Tomas regarde leau verdâtre, noie son regard et ses pensées. Il se laisse envahir par le calme qui règne sur ce quartier. Puis son regard remonte à la surface, saccroche à un bouquet de fleurs qui dans son enveloppe translucide vogue au fil de leau. Où est-il Ce quartier lui est inconnu. Il ny personne dans la rue. Pas un chat. Non. Si. un petit chat justement et qui marche en rasant les murs. Tomas le suit. Cest un tout jeune chat gris et blanc. Il lair de savoir où, il va, lui. Tomas se sent tout drôle en suivant le chat. Il oublie lécharpe enfouie dans sa poche, le vol, la poursuite, ses parents à la maison et le regard noir de la voisine. Il pense au chat. Pourquoi ce bouquet de fleurs perdu lui met-il de la brume au bord des paupières Un bouquet qui passe. destiné à qui Un bouquet pour faire plaisir à quelquun quon aimait et qui sen va de canal en canal vers la mer où il se perdra. Et le chat se retourne, le regarde, miaule, repart. Quand le chat sarrête, il sarrête aussi deux ou trois mètres en arrière, et le chat repart. Un bouquet pour quel anniversaire manqué Et lécharpe dans sa poche Volée pour sa mère. Un cadeau manqué aussi, usurpé. Un cadeau quil na pas payé et qui lempêche de rentrer. Tenant le chaton dune main il sort lécharpe de sa poche, lui fait prendre le vent comme une voile et la lâche. Et semblable à une mouette elle bat de laile et sen va se poser sur leau à quelques distance du bouquet qui séloigne. Ce chat, se dit-il, cest pas nimporte quel chat. Cest mon chat. Celui que jai toujours rêvé davoir. Celui quon ma toujours refusé. Entre le chat et lui se joue quelque chose. Il le sent. Mais il voudrait en être sûr. Alors il sarrête, sadosse contre le mur comme sil ne voulait pas repartir. Le chat se retourne, le regard interrogateur, miaule, repart, sarrête à nouveau. Tomas regarde ses pieds. Alors le chat fait marche arrière, sapproche de lui, se frotte à ses jambes. Sa longue queue toute droite tremble un peu. Il miaule timidement Viens. Les larmes coulent sur les joues de Tomas et vont se perdre dans la fourrure du bébé chat. Le vague à lâme ça lui arrive si souvent. le vague à lâme ça fait mal et cest si bon. Il enfouit son visage dans la fourrure douce du chat et le pose Mais oui je viens, répond Tomas. Ils arrivent au bord du canal. Tomas nest jamais venu dans ce quartier. Il en est sûr. Dailleurs il la fait exprès. Il est parti exactement à lopposé de chez lui. On dirait bien quil semé ses poursuivants. Va Et lenfant chat trottine, sûr dêtre suivi, tout au bord du canal sur lequel le jour commence à décliner. Cette péniche amarrée dont ils sapprochent, cette péniche sur laquelle peu à peu il distingue des formes, Tomas comprend tout à coup, cest vers elle que le guide le petit animal. Cest la péniche des chats. Tout le monde la connaît à Amsterdam, la péniche aux cent chats, la maison de tous les chats perdus. Le chat longe le canal. Il ne sarrête plus. On dirait quil sait que Tomas le suivra de toute façon. Cest beau ce quartier, ce canal. Les maisons se reflètent dans leau, de belles maisons flamandes dautrefois. Cest tout autre chose que le quartier dimmeubles en brique rouge où il habite. Le chaton se met à courir joyeusement et Tomas lui emboîte le pas. Il saute sur la péniche où se prélassent des dizaines de chats. Une péniche passe lentement. Tomas contourne un arbre pour ne pas être vu du p. 3/4 La porte de la cabine est grande ouverte. lintérieur, parmi des coussins et de vieux fauteuils délabrés sont installés des chats de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Minou, minou, minou., répète-t-il tout bas en grattant la tête du bébé chat qui se blottit contre sa poitrine. Dans la nuit qui tombe, la forme des chats qui lentourent se fait imprécise. Il les voit à peine, mais sent leur présence et le voilà rassuré. Il se sent chez lui, chez eux. Cest beau tous ces chats sur cette péniche, pense Tomas, cest comme un tableau vivant. Une péniche passe à nouveau, meublant le silence du bruit de son moteur et faisant tanguer la maison flottante. La péniche séloigne, le clapotis sestompe dans la nuit., au moment où les lumières sallument aux réverbères puis aux fenêtres des maisons. Cest un moment magnifique. Tomas pense à Noël, aux fenêtres éclairées, à la chaleur des maisons. Lautomne est là et il est seul avec les chats. En le voyant entrer tous se sont arrêtés net dans leurs occupations, tournant la tête vers lintrus, lair hautain, indigné ou indifférent. Comment rentrer à la maison, si les flics sont venus, si la voisine parlé, vengeuse, en souvenir des cinq ou six jonquilles, cueillies en douce dans ses plates-bandes au printemps dernier et quelle ne lui pas pardonnées Bien sûr quelle aura parlé. Tomas ne retournera pas à la maison. Pas encore. Pas tant quil ne saura pas quoi dire pour sexpliquer. Pas tant quil naura pas trouvé le courage daffronter les reproches, la colère même et surtout la tristesse, le découragement de ses parents. Comme si les problèmes de chômage ne suffisaient pas, voilà Tomas devenu délinquant. Bon anniversaire maman !. La lassitude qui succède à sa course haletante entraîne Tomas dans un rêve éveillé. Il se sent chat parmi les chats. Chat voleur poursuivi par les hommes; qui na pas su retenir sa patte pour sapproprier le foulard. Combien de chats sont-ils arrivés là, chassés pour une cuisse de poulet ou une côtelette dérobée Il est des leurs, Tomas-le-chat. Il ne rentrera pas. Chat voleur, chat perdu, chaton sans maître ni parents. Il peut ici essayer de penser, comme si ce moment hors du temps pouvait ne jamais sarrêter. Là, dans un vieux fauteuil troué, il a une place pour Tomas et cest le petit chat gris qui lance linvitation. Tomas sinstalle, pas mécontent de pouvoir souffler. Le fauteuil perd un peu ses entrailles et on discerne mal le motif dun tissu fané, recouvert dune épaisse couche de poils, mais pour la fatigue de Tomas cest royal. Les chats lont accepté demblée. Ils retrouvent leurs occupations après avoir constaté quà leur manière Tomas sest pelotonné dans le fauteuil. Activité 7 Explique, pourquoi Tomas se sent chat p. 4/4 Tomas ne veut pas parler. Il se contente de gestes évasifs. Viens donc voir chez moi, dit la vieille dame, jhabite à deux pas dici. Je toffre le petit déjeuner. Tu me racontera ça. si le coeur ten dit. Non, fait Tomas en enfouissant son visage dans la boule de fourrure grise. Tu peux emmener ton petit chat si tu veux. Alors là !. si elle compris ça. Tomas se lève. Comme il fait un peu plus froid il quitte son fauteuil délabré et va prendre place sur une banquette, au milieu des chats qui laccueillent, se poussent puis se rassemblent contre lui, fourrures vivantes qui se réchauffent mutuellement en lui offrant leur chaleur. Chez elle, dans un coquet appartement un peu vieillot dont la grande baie vitrée donne sur le canal et doù lon aperçoit la péniche, Tomas sinstalle devant un copieux petit déjeuner. Le petit chat gris dans ses bras, la tête sous le menton de Tomas, meuble le silence dun ronronnement régulier. Deux chats vont et viennent dans la maison. La dame raconte lhistoire de la péniche, où elle se rend chaque jour pour donner à manger aux chats, comme plusieurs habitants du quartier. La péniche cest une idée à elle. Maintenant elle est devenue une véritable curiosité dAmsterdam. La Société protectrice des animaux sen occupe. Même les bateauxmouches la montrent aux touristes en passant, mais au début cela na pas toujours été facile. Les chats perdus avaient beaucoup dennemis. Le jour est levé depuis longtemps déjà lorsque Tomas, alerté par un bruit étranger, ouvre les yeux quelquun sur la péniche Une voix féminine répète - Petits, petits, petits Les chats se précipitent à lextérieur. Tiens donc, un nouveau chaton fait la voix qui prend un visage en sencadrant dans la porte. Comme la vieille dame ne lui pose pas de questions, comme elle lui inspire vraiment confiance, Tomas retrouve la parole entre deux toasts, loeuf à la coque et le jambon. Il parle de sa rencontre avec le petit chat, raconte la poursuite, la voisine, le vol du foulard, lanniversaire et le chômage. Cest un visage rose et tout souriant, tout ridé aussi. Chat perdu demande en sapprochant la vieille dame. Tomas hoche la tête sans mot dire. Chat en fuite Tomas baisse les yeux Elle pose la main sur la tête du ch., de Tomas qui amorce un mouvement de recul. La main est douce pourtant, bienveillante. Sauvé de la maison Tomas vraiment. secoue la tête . dormi ici Oui. . rien mangé depuis hier Rien. non pas p. 5/4 Il la gorge un peu serrée, le regard fixé sur le canal, encadré par le rideau et les plantes vertes. Tout ça nest pas si grave, dit la vieille dame, même si ta voisine parlé. De toute façon il te faudra bien expliquer pourquoi tu as passé la nuit sur la péniche, et ce nest pas seulement pour avoir suivi le chat, nest-ce pas Allons, tu vas rentrer chez toi. Je taccompagnerai. Ce sera moins difficile je crois. Tomas, muet à nouveau, secoue énergiquement la tête en prenant son chat sur la poitrine. cause du chat, nest-ce pas demande la vieille dame qui comprend tout. Mes parents nont jamais voulu que jen aie un, à cause des vacances. Ils voulaient pouvoir partir sans sencombrer. Depuis le chômage jen avais encore plus envie, et puisquon ne part plus en vacances, jai insisté. Mais je crois que cest encore pire. Comme si avec le chat le chômage allait sinstaller pour toujours. Comme si ça voulait dire quon ne partirait jamais plus en vacances. La vieille dame pose sa main sur celle de Tomas par dessus la table. Ne tinquiète pas. Cest très simple. Ton chat naura quà venir passer les vacances chez moi, veux-tu Tomas, soulagé, enfin heureux, éclate de rire. Elle va en faire une tête, maman Elle va croire que cest son cadeau danniversaire Activité 8 Écris la suite de lhistoire (environ 10-15 phrases) Tu peux utiliser le dictionnaire p. 6/4 Certificat VSO Français oral – Nouvelles 100% éd. Milan 1992 7 juin 2002 agréable à toucher, à froisser. et. prestement, il le fait disparaître sous son blouson. Mais quoi Sa main précédé sa pensée, saisi le foulard avant quil nait décidé de le voler. Il na même pas regardé autour de lui Activité Synonyme « prestement », « saisi », « voler ». pour Il se retourne brusquement, en proie à des sentiments contradictoires, mal dans sa peau, pas vraiment fier de lui et content à la fois davoir osé. Il la, son cadeau danniversaire La péniche aux cent chats Marie Dufeutrel Illustration François Place Activité Antonyme pour « contradictoir ». Reécrit se paragraphe de manière quil a de sens avec lantonyme de « contradictoire ». La conscience en déroute, content-pas content, il se dirige vers la sortie. Quelquun crie - Le gosse, là-bas, rattrapez-le Activité Écrivez un résumé du début de lhistoire rayon des foulards, cest là. Tomas sarrête, passe la main entre les vagues soyeuses. Cest ça qui ferait plaisir à sa mère pour son anniversaire, il en est sûr. Avant elle achetait toujours des foulards, des carrés, des écharpes. Elle riait en disant Ca me permet de changer de tenue pour pas cher. Avant. mais depuis des mois elle nachète plus grand-chose, même pas cher. Tomas en est sûr, elle serait contente. Le problème, cest quil na pas dargent lui non plus. Pas un sou. Et ce foulard-là est si beau. Vert et bleu, vert ou bleu comme les yeux dAnna, sa mère. Cest celui-là quil lui faut. Il regarde le prix. Aïe De toute façon, quand on na pas un sou, rien du tout, cher ou pas cher cest pareil. Tomas traîne, sort, rentre, hésite, revient aux foulards, les touche, compare. Quand même. pas de cadeau pour son anniversaire, il narrive pas à sy résigner. Il a belle lurette quil passé lâge doffrir un dessin. Activité SuS überlegen sich, was sie den Eltern schenken Gibt es einen Unterschied zu dem was sie früher schenkten und was sie jetzt schenken? Kaufen sie etwas oder basteln sie etwas? Aus welchen gründen? Il approche à nouveau sa main du foulard de soie vert et bleu, si doux, si Certificat VSO Français oral Cest le déclic. Il prend ses jambes à son cou, bouscule plusieurs personnes en jouant des coudes pour se frayer un passage. Et juste au moment où il franchit la porte du magasin, qui voit-il, là juste devant lui, si près quen tendant le bras il pourrait la toucher Mme Haas, leur plus proche voisine. Elle entre, il sort. Leurs regards se croisent, étincellent. Feu Reconnu, il est reconnu Alors les pensées se succèdent à une vitesse vertigineuse dans sa tête. Jamais il na couru si vite. Jamais il na eu aussi peur, mais surtout jamais il na eu aussi mal de ce regard qui le fusille. Il tourne à droite. Des cris, des coups de sifflet. Le bruit dune course se rapproche. Il oblique sur la gauche, puis sur la droite. Ils sont plusieurs à le poursuivre. Ils crient. Tomas les sent tout proches, ils vont sûrement le rattraper. droite, à droite encore. Instinctivement il choisit sa route, qui léloigne du lieu du délit. Il arrive au canal. Le pont quil franchit en courant résonne sous ses pas. Il est épuisé. Derrière lui, soudain, des cris plus violents retentissent, puis des injures. Puis plus rien. Il court encore, puis étonné, jette un regard en arrière. Il ny plus personne. Le pont sest levé pour céder le passage à Sujet 7 la péniche aux cent chats p. 7/4 Certificat VSO une péniche, poursuivants. Français oral – Nouvelles 100% éd. Milan 1992 le coupant de ses Activité Cherche des Synoynme pour « bouscule » « frayer », « épuisé », « étonné » et « des injures ». Evt. Klassenzmmer als Quartierskarte. SuS spielen Szene nach. Il tourne et tourne encore, puis, haletant, le coeur battant à tout rompre, il se met à marcher. Oh bien sûr, ils vont reprendre leur poursuite, mais il pris de lavance. Où est-il Ce quartier lui est inconnu. Il ny personne dans la rue. Pas un chat. Non. Si. un petit chat justement et qui marche en rasant les murs. Tomas le suit. Cest un tout jeune chat gris et blanc. Il lair de savoir où, il va, lui. Tomas se sent tout drôle en suivant le chat. Il oublie lécharpe enfouie dans sa poche, le vol, la poursuite, ses parents à la maison et le regard noir de la voisine. Il pense au chat. Et le chat se retourne, le regarde, miaule, repart. Quand le chat sarrête, il sarrête aussi deux ou trois mètres en arrière, et le chat repart. Ce chat, se dit-il, cest pas nimporte quel chat. Cest mon chat. Celui que jai toujours rêvé davoir. Celui quon ma toujours refusé. Entre le chat et lui se joue quelque chose. Il le sent. Mais il voudrait en être sûr. Alors il sarrête, sadosse contre le mur comme sil ne voulait pas repartir. Le chat se retourne, le regard interrogateur, miaule, repart, sarrête à nouveau. Tomas regarde ses pieds. Alors le chat fait marche arrière, sapproche de lui, se frotte à ses jambes. Sa longue queue toute droite tremble un peu. Il miaule timidement Viens. Mais oui je viens, répond Tomas. Ils arrivent au bord du canal. Tomas nest jamais venu dans ce quartier. Il en est sûr. Dailleurs il la fait exprès. Il est parti exactement à lopposé de chez lui. On dirait bien quil semé ses poursuivants. Le chat longe le canal. Il ne sarrête plus. On dirait quil sait que Tomas le suivra de toute façon. Cest beau ce quartier, ce canal. Les maisons se reflètent dans leau, de belles maisons flamandes dautrefois. Cest tout autre chose que le quartier dimmeubles en brique rouge où il habite. Certificat VSO Français oral juin 2002 Une péniche passe lentement. Tomas contourne un arbre pour ne pas être vu du marinier. Un réflexe bête, pense-t-il en ralentissant le mouvement. Un vieux monsieur longe la berge, son chien en laisse. Le petit chat fait le gros dos, hérisse le poil et crache. Tomas le prend dans ses bras pour le rassurer et le petit animal se blottit, confiant. On nentend plus les bruits de la ville. Tout est calme. Tomas regarde leau verdâtre, noie son regard et ses pensées. Il se laisse envahir par le calme qui règne sur ce quartier. Puis son regard remonte à la surface, saccroche à un bouquet de fleurs qui dans son enveloppe translucide vogue au fil de leau. Pourquoi ce bouquet de fleurs perdu lui met-il de la brume au bord des paupières Un bouquet qui passe. destiné à qui Un bouquet pour faire plaisir à quelquun quon aimait et qui sen va de canal en canal vers la mer où il se perdra. Un bouquet pour quel anniversaire manqué Et lécharpe dans sa poche Volée pour sa mère. Un cadeau manqué aussi, usurpé. Un cadeau quil na pas payé et qui lempêche de rentrer. Tenant le chaton dune main il sort lécharpe de sa poche, lui fait prendre le vent comme une voile et la lâche. Et semblable à une mouette elle bat de laile et sen va se poser sur leau à quelques distance du bouquet qui séloigne. Les larmes coulent sur les joues de Tomas et vont se perdre dans la fourrure du bébé chat. Le vague à lâme ça lui arrive si souvent. le vague à lâme ça fait mal et cest si bon. Il enfouit son visage dans la fourrure douce du chat et le pose - Va Et lenfant chat trottine, sûr dêtre suivi, tout au bord du canal sur lequel le jour commence à décliner. Cette péniche amarrée dont ils sapprochent, cette péniche sur laquelle peu à peu il distingue des formes, Tomas comprend tout à coup, cest vers elle que le guide le petit animal. Cest la péniche des chats. Tout le monde la connaît à Amsterdam, la péniche aux cent chats, la maison de tous les chats perdus. Le chaton se met à courir joyeusement et Tomas lui emboîte le pas. Il saute sur la Sujet 7 la péniche aux cent chats p. 8/4 Certificat VSO Français oral – Nouvelles 100% éd. Milan 1992 péniche où se prélassent des dizaines de chats. La porte de la cabine est grande ouverte. lintérieur, parmi des coussins et de vieux fauteuils délabrés sont installés des chats de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Cest beau tous ces chats sur cette péniche, pense Tomas, cest comme un tableau vivant. En le voyant entrer tous se sont arrêtés net dans leurs occupations, tournant la tête vers lintrus, lair hautain, indigné ou indifférent. juin 2002 Les chats lont accepté demblée. Ils retrouvent leurs occupations après avoir constaté quà leur manière Tomas sest pelotonné dans le fauteuil. Minou, minou, minou., répète-t-il tout bas en grattant la tête du bébé chat qui se blottit contre sa poitrine. Dans la nuit qui tombe, la forme des chats qui lentourent se fait imprécise. Il les voit à peine, mais sent leur présence et le voilà rassuré. Il se sent chez lui, chez eux. Une péniche passe à nouveau, meublant le silence du bruit de son moteur et faisant tanguer la maison flottante. La péniche séloigne, le clapotis sestompe dans la nuit., au moment où les lumières sallument aux réverbères puis aux fenêtres des maisons. Cest un moment magnifique. Tomas pense à Noël, aux fenêtres éclairées, à la chaleur des maisons. Lautomne est là et il est seul avec les chats. Comment rentrer à la maison, si les flics sont venus, si la voisine parlé, vengeuse, en souvenir des cinq ou six jonquilles, cueillies en douce dans ses plates-bandes au printemps dernier et quelle ne lui pas pardonnées Bien sûr quelle aura parlé. Tomas ne retournera pas à la maison. Pas encore. Pas tant quil ne saura pas quoi dire pour sexpliquer. Pas tant quil naura pas trouvé le courage daffronter les reproches, la colère même et surtout la tristesse, le découragement de ses parents. Comme si les problèmes de chômage ne suffisaient pas, voilà Tomas devenu délinquant. Bon anniversaire maman !. Là, dans un vieux fauteuil troué, il a une place pour Tomas et cest le petit chat gris qui lance linvitation. Tomas sinstalle, pas mécontent de pouvoir souffler. Le fauteuil perd un peu ses entrailles et on discerne mal le motif dun tissu fané, recouvert dune épaisse couche de poils, mais pour la fatigue de Tomas cest royal. Certificat VSO Français oral La lassitude qui succède à sa course haletante entraîne Tomas dans un rêve éveillé. Il se sent chat parmi les chats. Chat voleur poursuivi par les hommes; qui na pas su retenir sa patte pour sapproprier le foulard. Combien de chats sont-ils arrivés là, chassés pour une cuisse de poulet ou une côtelette dérobée Il est des leurs, Tomas-le-chat. Il ne rentrera pas. Chat voleur, chat perdu, chaton sans maître ni parents. Il peut ici essayer de penser, comme si ce moment hors du temps pouvait ne jamais sarrêter. Comme il fait un peu plus froid il quitte son fauteuil délabré et va prendre place sur une banquette, au milieu des chats qui laccueillent, se poussent puis se rassemblent contre lui, fourrures vivantes Sujet 7 la péniche aux cent chats p. 9/4 Certificat VSO Français oral – Nouvelles 100% éd. Milan 1992 juin 2002 qui se réchauffent mutuellement en lui offrant leur chaleur. péniche, Tomas sinstalle devant un copieux petit déjeuner. Le petit chat gris dans ses bras, la tête sous le menton de Tomas, meuble le silence dun ronronnement régulier. Deux chats vont et viennent dans la maison. La dame raconte lhistoire de la péniche, où elle se rend chaque jour pour donner à manger aux chats, comme plusieurs habitants du quartier. La péniche cest une idée à elle. Maintenant elle est devenue une véritable curiosité dAmsterdam. La Société protectrice des animaux sen occupe. Même les bateauxmouches la montrent aux touristes en passant, mais au début cela na pas toujours été facile. Les chats perdus avaient beaucoup dennemis. Le jour est levé depuis longtemps déjà lorsque Tomas, alerté par un bruit étranger, ouvre les yeux quelquun sur la péniche Une voix féminine répète - Petits, petits, petits Les chats se précipitent à lextérieur. Tiens donc, un nouveau chaton fait la voix qui prend un visage en sencadrant dans la porte. Cest un visage rose et tout souriant, tout ridé aussi. Chat perdu demande en sapprochant la vieille dame. Tomas hoche la tête sans mot dire. Chat en fuite Tomas baisse les yeux Elle pose la main sur la tête du ch., de Tomas qui amorce un mouvement de recul. La main est douce pourtant, bienveillante. Il la gorge un peu serrée, le regard fixé sur le canal, encadré par le rideau et les plantes vertes. Sauvé de la maison Tomas vraiment. secoue la tête . dormi ici Oui. . rien mangé depuis hier Rien. non pas Viens donc voir chez moi, dit la vieille dame, jhabite à deux pas dici. Je toffre le petit déjeuner. Tu me racontera ça. si le coeur ten dit. Non, fait Tomas en enfouissant son visage dans la boule de fourrure grise. Tu peux emmener ton petit chat si tu veux. Alors là !. si elle compris ça. Tomas se lève. Chez elle, dans un coquet appartement un peu vieillot dont la grande baie vitrée donne sur le canal et doù lon aperçoit la Certificat VSO Français oral Tout ça nest pas si grave, dit la vieille dame, même si ta voisine parlé. De toute façon il te faudra bien expliquer pourquoi tu as passé la nuit sur la péniche, et ce nest pas seulement pour avoir suivi le chat, nest-ce pas Allons, tu vas rentrer chez toi. Je taccompagnerai. Ce sera moins difficile je crois. Tomas, muet à nouveau, secoue énergiquement la tête en prenant son chat sur la poitrine. Tomas ne veut pas parler. Il se contente de gestes évasifs. Comme la vieille dame ne lui pose pas de questions, comme elle lui inspire vraiment confiance, Tomas retrouve la parole entre deux toasts, loeuf à la coque et le jambon. Il parle de sa rencontre avec le petit chat, raconte la poursuite, la voisine, le vol du foulard, lanniversaire et le chômage. cause du chat, nest-ce pas demande la vieille dame qui comprend tout. Mes parents nont jamais voulu que jen aie un, à cause des vacances. Ils voulaient pouvoir partir sans sencombrer. Depuis le chômage jen avais encore plus envie, et puisquon ne part plus en vacances, jai insisté. Mais je crois que cest encore pire. Comme si avec le chat le chômage allait sinstaller pour toujours. Comme si ça voulait dire quon ne partirait jamais plus en vacances. La vieille dame pose sa main sur celle de Tomas par dessus la table. Sujet 7 la péniche aux cent chats p. 10/4 Certificat VSO Français oral – Nouvelles 100% éd. Milan 1992 Ne tinquiète pas. Cest très simple. Ton chat naura quà venir passer les vacances chez moi, veux-tu juin 2002 Elle va en faire une tête, maman Elle va croire que cest son cadeau danniversaire Tomas, soulagé, enfin heureux, éclate de rire. Certificat VSO Français oral Sujet 7 la péniche aux cent chats p. 11/4