Arbeitsblatt: Le petit Nicolas - les cow-boys 1

Material-Details

Text + Arbeitsblätter Questions de compréhension
Französisch
Lesen / Literatur
8. Schuljahr
1 Seiten

Statistik

45698
468
3
14.09.2009

Autor/in

Sophie (Spitzname)
Land: Schweiz
Registriert vor 2006

Downloads Arbeitsblätter / Lösungen / Zusatzmaterial

Die Download-Funktion steht nur registrierten, eingeloggten Benutzern/Benutzerinnen zur Verfügung.

Textauszüge aus dem Inhalt:

YI Les cow-bovs Jai invitd fes copains ä venir ä la maison cet aprös-midi pour jouer aux cowboys lls sont arrivds avec toutes feurs affaires. Rufus avait mis la panoplie d,agent police de que lui avait offerte son papa avec re k6pi, les menoües, le revolver, le bäton blanc et le sifftet ä roulette Eudes portait le vieux chapeau boy-scout de son grand fräre et un ceinturon avec des tas de cartouches en bois et deux ötuis dans lesguels ily avait des revolvers terribles avec des crosses faites dans le möme genre dos que le poudrier que papa achetd ä maman aprös gu,ils se sont disputds ä cause du rÖti qui 6tait trop cuit mais maman disait gue c,ötait parce que papa 6tait arrivd en retard. Aleeste 6tait en Indien, il avait une hache en bois et des plumes sur fa t€te, il ressemblait ä un gros poulet; Geoffroy, qui aime bien se ddguiser et qui un papa trÖs riche qui luidonne tout ce quil veut, 6tait habille complötement en cowboy, avec un pantaron en mouton, un giret en cuir, une chemise ä carreaux, un grand chapeau, des revolvers ä capsules et des dperons avec des pointes terribles. Moi, javais un masque noir quon mavait donn6 pour Mardi-Gras, mon fusil ä flöches et un mouchoir rouge autour du cou qui est un vieux foulard ä ma maman. on €tait chouettes on 6tait dans le Jardin et maman nous avait dit quelle nous appellerait pour le goüter. Bon, jai dit, alors voilä, moije suis jeune le homme j,ai et un cheval btanc et vous, vous 6tes les bandits, mais ä la fin cest moi qui gagne. Les autres, irs netaient pas daccord, cest ga qui est embatant, guand on joue tout seul, on ne samuse pas et quand on nest pas tout seul, les autres font des tas de disputes. Pourquoi est{e que ce ne serait pas moi le jeune homme, dit Eudes, et puis, pourquoi je naurais pas un chevar branc, moi aussi? Avec une tcte comme ra tienne, tu peux pas ötre le jeune homme ,, dit Alceste. Toi, l,lndien, tais-toi ou je te donne un coup de pied dans le croupion ,, dit Eudes qui est trös fort et qui aime bien donner des coups de poing sur res nez des copains et re coup du croupion ga ma 6tonn6, mais cest vrai qußlceste ressemblait ä un gros poulet. En tout cas, moi, dit Rufus, je serai re sh6rif. Le shdriff dit Geoffroy. oü est-ce que tu as vu un shdrif avec un k6pi, tu me fais rigorer , gä, ga na pas pru ä Rufus, dont re papa Le Petit Nicolas page it est agent de police. Mon papa, il dit, il porte un kdpi et il ne fait rigoler personne! llferait rigoler tout le monde sil shabillait comme ga au Texas n, ä dit Geoffroy et Rufus lui donnd une gifle, alors, Geoffroy sorti un revolver de l,6tui et il dit: Tu le regretteras, Joe! et Rufus lui donn6 une autre gifle et Geoffroy est tomb6 assis par terre en faisant pan avec son revolver; alors Rufus sest appuy6 les mains sur le ventre, et il fait des tas de grimäces et it est tomb6 en disant o Tu m,as eu coyote, mais je seraiveng6! Moije galopais dans le jardin en me donnant des tapes dans la culotte pour avancer plus vite et Eudes sest approchd de moi. Descends de ce cheval, il dit. Le cheval blanc, cest moi qui Iai Non monsieur, je lui ai dit, icije suis chez moi et le cheval blanc, cest moi qui Iai r, et Eudes ma donnd un coup de poing sur le nez. Rufus donn6 un grand coup de sifflet ä roulette. Tu es un voleur de chevaux, il dit ä Eudes, et ä Kansas City, les voleurs de chevaux, on le$ pend! Alors, Alceste est venu en courant et il dit u Minute Tu peux pas le pendre, le shdrif, cest moi! Depuis quand, volaille? a demand6 Rufus, Alceste, qui pourtant naime pas se battre, pris sa hache en bois et avec le manche, toc! il donn6 un coup sur la töte de Rufus qui ne sy attendait pas. Heureusement que sur la töte de Rufus ily avait le k6pi. ,. Mon k6pi Tu as cässd mon kdpi ! il cri6 Rufus et ilsest mis ä courir aprös Alceste, tandis que moije galopais de nouveau autour du jardin. Eh, les gars, dit Eudes, arrätez! Jai une id6e. Nous on sera les bons et Alceste la tribu des Indiens et il essaie de nous capturer et puis il prend un prisonnier, mais nous on arrive et on ddlivre le prisonnier et puis Alceste est vaincu! Nous on 6tait tous pour cette id6e qui 6tait vraiment chouette, mais Alceste n6tait pas daccord. pourquoi est-ce que je ferais llndien? il dit Alceste. Parce que tu as des plumes sur la täte, idiot! rdpondu Geoffroy, et puis si ga ne te plait pas, tu ne joues plus, c,est vrai ga, ä la fin, tu nous emb6tes Eh bien, puisque cest comme ga, je ne joue plus ,r, dit Alceste et il est all6 dans un coin bouder et manger un petit pain au chocoldt quilavait dans sa poche. ll faut quil joue, dit Eudes, cest le seul indien que nous ayons dailleurs, sil ne joue pas, je le plumel Alceste dit que bon, qu,il voulait bien, mais ä condition dötre un bon Indien ä la fin. Daccord, daceord, dit Geoffroy, ce que tu peux 6tre contrariant, tout de mdme Et le prisonnier, ce sera qui? j,aidemand6. Le Petit Nicolas Page 4W Ben, 9a sera Geoffroy, dit Eudes, on va Iattacher ä Iarbre avec la corde ä tinge. pas, va non? demandd Geoffroy, pourquoi moi? Je ne peux pas ötre re Qa prisonnier, je suis re mieux habilrd de tous! Ben quoi? rdpondu Eudes, ce n,est pas parce que jai un cheval blanc que je refuse de jouer! Le cheval blanc cest moi qui Iai! jai dit. Eudes sest fäch6, il dit que le cheval hlanc c6tait lui et que ga si ne me plaisait pas il me donnerait un autre coup de poing sur le nez. Essaie! jai dit et i, rdussi. Bou€€ pas, Oklahoma Kid! criait Geoffroy et il tirait des coups de revolver partout; Rufus, lui, donnait du sifflet ä roulette et il disait n ouais, je suis le sh6rif ouais, je voüs arröte tous! et Alceste lui donn6 un coup de hache sur le kdpi en disant quil fe faisait prisonnier et Rufus sest fäch6 parce que son sifflet ä roulette 6tait tomb6 dans Iherbe, moi je pleurais et je disais ä Eudes quici j€tais chez moi et que je ne voulais plus le voir; tout le monde criait, c6tait chouette, on rigolait bien, terrible. Et puis, papa est sorti de la malson. Lair pas content. Eh bien les enfants, quest-ce que cest que ce vacarme, vous ne savez pas vous amuser gentiment? Cest ä cause de Geoffroy, monsieur, il ne veut pas ötre le prisonnier! a dit Eudes. Tu veux ma main sur la figure? demandd Geoffroy et ils ont recommence ä se battre, mais papa les sdpar6s. Allons, les enfants, il dit, je vais vous montrer comme ilfaut jouer. Le prisonnier ce sera moi! Nous on 6tait drölement contents! il est chouette mon papa! Nous avons attach6 papa ä larbre avec la corde ä linge et ä peine on avait fini, que nous avons vu mongieur Blddurt pardessus sauter fa haie du jardin. Monsieur Blödurt, cest notre voisin qui aime bien taquiner papa. Moi aussi je veux jouer, je serai le peau-rouge Taureau Debouil sors d,ici Bl6durt, on ne t,a pas sonn6! Monsieur Blddurt il 6tait formidable, il sest mis devant papa avec les bras croisds et il dit u eu€ le visage päle retienne sa langue! papa faisait des dröles defforts pour se ddtacher de Iarbre et monsieur Bl6durt sest mis ä danser autour de Iarbre en poussant des cris. Nous on aurait bien aim6 rester voir papa et monsieur Blddurt samuser et faire les guignols, mai$ on-na pas pu parce que maman nous appelds pour le goüter et aprös on est all6s dans ma chambre iouer Le Petit Nicolas Page au train .rectrigue ce que je ne savais pas, c,est que papa aimait terement jouer aux cow-boys. Quand on est descendus, re soif, monsieur Brddurt 6tait parti o;;; longtemps mais papa 6tait toujours attachd ä larbre ä crier et ä faire des grimaces. Cest chouette de savoir s,amuser tout seul, comme cal Inr-fllffi tF flmflrfl nfrfrfr We Le Petit Nicolas page4